Get Adobe Flash player

Qui est en ligne ?

Nous avons 19 invités en ligne

Espace TIC

Service Messagerie

LARHYSS JOURNAL

Powered by JoomlaGadgets

Identification



1) DEBABECHE M., ACHOUR, B. (1996), Ressaut hydraulique contrôlé par seuil dans un canal triangulaire, 1er Séminaire Maghrébin sur L' eau, Université de Tizi Ouzou.

Résumé : Le contrôle du ressaut hydraulique par un seuil continu à paroi mince dans un canal de section triangulaire à angle d'ouverture de 90° est analysé par voie expérimentale. Des relations empiriques traduisant le contrôle du ressaut, sous des conditions quelconques de formation, sont présentées en termes adimensionnels afin de leur donner un caractère de validité générale.

2) DEBABECHE M., ACHOUR, B. (1996), Contribution à l’étude du ressaut hydraulique, Symposium international sur l’histoire des sciences arabes - Université d’Alep, Syrie.

Résumé : Afin de définir les caractéristiques d'un bassin amortisseur de forme triangulaire dans lequel évolue un ressaut contrôlé par seuil mince, des relations adimensionnelles liant les divers paramètres intervenant au phénomène sont présentées. L'étude trouve son application dans les raies d'irrigations utilisant la capacité naturelle ou contrôlée d'un ressaut à surélever le plan de charge aval. Les avantages de la section triangulaire sont mis en évidence.

3) DEBABECHE M.,  ACHOUR, B. (1998), Ressaut hydraulique contrôlé par seuil dans un canal  rectangulaire, 3ème Séminaire National sur l’Hydraulique, Université de Biskra.

Résumé : Cette étude expérimentale vise à établir des relations adimensionnelles permettant de déterminer la position et la hauteur relatives d'un seuil mince nécessaires au contrôle d'un ressaut hydraulique évoluant dans un canal rectangulaire de pente nulle.

4) DEBABECHE M., ACHOUR, B. (1999), Ressaut hydraulique forcé par seuil dans un canal triangulaire, 2ème Séminaire Maghrébin sur l'eau, Université de Tizi Ouzou.

Résumé : La présente étude vise à définir les caractéristiques d'un bassin amortisseur de forme triangulaire d'angle d'ouverture de 90°, pour le cas d'un ressaut forcé par seuil mince.  Les ressauts de type A, B et B

– minimum sont examinés en fonction de la position relative du seuil. L'étude montre les avantages certains du ressaut de type B – minimum vis-à-vis de la compacité du bassin.

5) DEBABECHE M., SEDIRA N., ACHOUR, B. (1999) , Effet d’un seuil à paroi mince sur le profil d’un ressaut hydraulique dans un canal rectangulaire, séminaire national sur les ressources en eau, centre universitaire de mascara.

Résumé : L’un des objectifs de l'étude est de déterminer l’influence des caractéristiques d'un ressaut, évoluant dans un canal rectangulaire, sur la compacité du bassin. Des relations empiriques sont déduites de l'étude et expriment la variation de la hauteur relative du seuil ainsi que celle du rapport des hauteurs conjuguées, en fonction du nombre de Froude incident et du facteur de compacité.

6) DEBABECHE M.,  ACHOUR, B. (1999), Ressaut hydraulique contrôlé par seuil dans un canal  profilé en ‘‘U’’, Séminaire National sur les ressources en eau, Centre Universitaire de Mascara.

Résumé : Le ressaut hydraulique dans un canal profilé en “U” est examiné du point de vue expérimentale. Une démarche expérimentale originale est présentée. L'analyse des résultats conduisent à la définition des paramètres adimensionnels régissant le contrôle du ressaut. Des ajustements de courbes expérimentales mènent à la définition des relations fonctionnelles liant ces divers paramètres.

7) DEBABECHE M.,  ACHOUR, B. (1999), Distribution des vitesses dans un ressaut  force de type (A) en canal triangulaire, 4èmes Journées Magrébines d’Etudes du Génie Mécanique, Université de Constantine.

Résumé : L' étude s’intéresse à la distribution des vitesses horizontales du ressaut forcé de type (A) dans dans quelques sections transversales et dans l'axe de symétrie d'un canal de section droite triangulaire symétrique d'angle d'ouverture de 90°.

8) DEBABECHE M.,  ACHOUR B. (2001), Influence du seuil sur le ressaut hydraulique en canal triangulaire, Séminaire national sur l’eau, université de Tlemcen.

Résumé : Cette étude se propose d’examiner, par la voie de l’expérimentation au laboratoire, l’influence d'un seuil sur les caractéristiques du ressaut hydraulique en canal de section droite symétrique triangulaire. Une étude comparative entre les caractéristiques du ressaut contrôlé et  forcé par seuil est alors proposée. Des conclusions intéressantes sont tirées.

 

1. ACHOUR, S., MOUSSAOUI, K. (1992), La chloration des eaux de surface et ses effets sur la formation de composés organohalogénés toxiques, Journée Mondiale de la Santé, Ecole Nationale de Santé Militaire, 5 Juin, Alger.

Résumé: Ce travail a pour but de contribuer à une meilleure connaissance des conditions de formation de composés organohalogénés volatils et non volatils lors de la chloration des eaux de surface à potabiliser. L'étude a d'abord été réalisée sur solutions synthétiques de composés organiques modèles puis sur diverses eaux de surface algériennes. La présence de matériel humique dans ces eaux aboutit à une forte consommation en chlore et à des potentiels de formation d'organohalogénés importants. Ces derniers, potentiellement toxiques, peuvent se retrouver dans les eaux distribuées dont le traitement n'est pas optimisé.

2. GUERGAZI, S., ACHOUR, S. (1994), Action du chlore sur les constituants organiques et minéraux des eaux de surface, 1er Séminaire National sur l'Hydraulique, 5, 6 et 7 Décembre, Biskra

Résumé L'objectif principal de cette étude est de préciser la réactivité de différentes classes de composés couramment présents dans les eaux de surface et jouant un rôle prépondérant dans la chloration de ces eaux. Nous examinons tout particulièrement de cas de l'azote ammoniacal et des substances humiques dont la réactivité dépendra des paramètres réactionnels  ( pH, temps de contact, taux de chloration ). La chloration s'accompagne alors d'une forte consommation en chlore et la formation de nombreux composés organohalogénés potentiellement toxiques.

3.  GUESBAYA, N., ACHOUR, S. (1994), Élimination de matières organiques par floculation, 1er Séminaire National sur l'Hydraulique, 5, 6 et 7 Décembre, Biskra.

Résumé La floculation est l'étape de potabilisation au cours de laquelle s'effectue la majeure partie de la clarification d'une eau de surface. L'objectif de l'étude est de montrer que la floculation ne se limite pas à la seule réduction de la turbidité mais peut éliminer une multitude de substances polluantes dont la charge organique dissoute. Il s'agit donc de rechercher les conditions d'optimisation du procédé en vue de l'élimination de différentes catégories de matières organiques, notamment les substances humiques. L'efficacité de la floculation dépend de différents paramètres réactionnels qui conditionnent les mécanismes mis en jeu (formation de complexes, adsorption,…)

4. SEGHAIRI, N., ACHOUR, S. (1994), Possibilités de rétention de matières organiques par adsorption sur la bentonite, 1er Séminaire National sur l'Hydraulique, 5, 6 et 7 Décembre, Biskra.

Résumé A l'époque actuelle, l'adsorption sur charbon actif s'est avérée être parmi les procédés les plus efficaces pour l'élimination de toute micro pollution organique des eaux de surface. Cependant, le charbon actif est un matériau coûteux, difficile à régénérer. Nous nous proposons d'étudier les capacités d'adsorption sur la bentonite qui est une argile produite en Algérie. Nous testerons son efficacité sur différentes classes de composés organiques susceptibles d'être présents dans les eaux de surface. Nous tenterons donc de déterminer la mise en œuvre du procédé la mieux adaptée à la structure chimique et la biodégradabilité de ces matières organiques.

5. ACHOUR, S. (1994), Optimisation des étapes de clarification au cours du traitement des eaux de surface algériennes, 1er Séminaire National sur l'Hydraulique, 5, 6 et 7 Décembre, Biskra.

Résumé La qualité des eaux de surface algériennes correspond rarement aux exigences de l'alimentation en eau potable et de l'industrie. Nous nous proposons de passer en revue les principaux aspects du traitement de ces eaux et nous nous attarderons sur le problème des étapes de clarification. A travers un exemple concret relatif à une eau destinée à la consommation, nous mettrons en exergue les insuffisances dans la maîtrise des techniques de potabilisation des eaux. Nous tenterons ainsi de confirmer que le dimensionnement des ouvrages est en règle générale adéquat à un bon fonctionnement et que l'optimisation réside en fait dans celle de la nature et des doses de réactifs introduits.

6.  ACHOUR, S., SEGHAIRI, N. (1996), Étude des propriétés adsorbantes de la bentonite vis-à-vis de composés organiques aromatiques, 1er Séminaire Maghrébin sur l'Eau, 24, 25 et 26 Juin, Tizi-Ouzou.

Résumé Par le traitement d'adsorption, les molécules organiques dissoutes peuvent être éliminées d'une eau sans être modifiées. Le charbon actif, largement utilisé en traitement des eaux polluées est le plus ancien adsorbant fabriqué industriellement. Mais, compte tenu des inconvénients rencontrés lors de sa mise en œuvre ainsi que de son coût élevé, il nous a semblé intéressant d'étudier la rétention de diverses substances organiques par adsorption sur al bentonite. Après la connaissance des caractéristiques de cette argile, nos essais ont porté sur des solutions synthétiques de composés organiques aromatiques. Ils ont eu pour objectif d'établir les lois d'équilibre de l'adsorption et les cinétiques de la réaction d'adsorption de ces composés organiques sur la bentonite. Une brève comparaison est également proposée entre les résultats de ces essais et ceux obtenus lors d'études d'adsorption sur le charbon actif.

7. ACHOUR, S., YOUCEF, L. (1996), Possibilités d'élimination des fluorures des eaux souterraines par adoucissement chimique à la chaux, 1er Séminaire Maghrébin sur l'Eau, 24, 25 et 26 Juin, Tizi-Ouzou.

Résumé Des études épidémiologiques ont révélé la présence de fluorose à l'état endémique dans le Sahara septentrional de l'Algérie et notamment dans la zone orientale. Cette intoxication chronique est liée à l'excès de fluor dans les eaux souterraines destinées à la consommation. Compte tenu de l'exploitation intensives des nappes de la région, la nécessité de traiter ces eaux devient impérative. Parmi les techniques connues de défluoruration, il s'est avéré que l'adoucissement à la chaux est le seul moyen économique lorsqu'il s'agit d'eaux riches en magnésium. L'objectif de notre étude a donc été de rechercher les conditions d'optimisation du procédé en vue d'arriver à un taux en fluor conforme aux normes et à un dimensionnement adéquat des ouvrages. Notre travail concerne des essais réalisés sur solution synthétique de fluorure de sodium. Ils ont pour but d'observer l'influence de divers paramètres physico-chimiques sur l'élimination des fluorures. Au cours d'une phase ultérieure, ils permettront d'expliquer les résultats d'un traitement similaire sur une eau naturelle dont la composition est connue.

8. GUESBAYA, N., ACHOUR, S. (1996), Etude de l'optimisation de l'élimination des substances humiques par floculation au sulfate d'alumine, 1er Séminaire Maghrébin sur l'Eau, 24, 25 et 26 Juin, Tizi-Ouzou.

9. GUERGAZI, S., ACHOUR, S. (1996), Action du chlore sur les composés organiques et incidence de la minéralisation d'une eau de surface, 1er Séminaire Maghrébin sur l'Eau, 24, 25 et 26 Juin, Tizi-Ouzou.

10. ACHOUR, S. (1996), La formation de composés organohalogénés au cours de la chloration des substances humiques – Application à des eaux de surface algériennes, 2ème Séminaire National sur l'Hydraulique, 2, 3 et 4 Décembre, Biskra.

Résumé L'objectif de ce travail a été d'étudier la réactivité du chlore sur des substances humiques (acides humique et fulvique) dont quelques propriétés structurales ont été préalablement déterminées. Les potentiels de consommation en chlore, de formation de THM et de TOX ont confirmé une certaine analogie avec ceux relevés dans la littérature. De plus, le chloroforme est apparu comme majoritaire parmi les THM mais ne représentant qu'une faible proportion des organohalogénés formés et du chlore total consommé. Les différentes formes du chlore consommé sont aussi fonction des différents paramètres opératoires et notamment le temps et le taux massique de chloration. L'étude de la chloration des eaux naturelles algériennes et plus particulièrement les eaux de surface destinées à la consommation nous a permis d'établir que les potentiels de réactivité de ces eaux vis-à-vis du chlore pouvaient être corrélés à la quantité et à la nature des matières organiques en présence, en l'occurrence les substances humiques estimées par le paramètre tannins-lignines et l'absorbance en U.V. En Algérie, la chloration de certaines eaux de surface riches en substances humiques peut donc donner lieu à la production de quantités notables d'organohalogénés dont la présence constitue à long terme un risque pour la santé des consommateurs.

11. YOUCEF, L., ACHOUR, S. (1996), Étude de la précipitation chimique du fluorure de sodium en solution synthétique, 2ème Séminaire National sur l'Hydraulique, 2, 3 et 4 Décembre, Biskra.

Résumé La découverte de foyers de fluorose dentaire ainsi qu'osseuse dans le Sahara septentrional en Algérie et notamment dans la zone orientale a été signalée depuis plusieurs années. L'origine de cette affection est liée essentiellement au fluor contenu dans les eaux souterraines constituant souvent la seule possibilité d'approvisionnement en eau potable dans cette région. Un traitement susceptible d'abaisser les teneurs  en fluor de ces eaux à une teneur voisine de 1 mg/l s'avère donc nécessaire. Du fait de la richesse de ces eaux en magnésium et pour des considérations économiques, il nous a semblé intéressant d'étudier l'élimination des fluorures de ces eaux par adoucissement à la chaux. Nos essais ont porté sur des solutions synthétiques de fluorure de sodium dans le but d'observer l'influence de divers paramètres physico-chimiques sur l'élimination des fluorures. En particulier, nous avons pu comparer les résultats obtenus sur des solutions de fluor seul, à ceux obtenus en présence de concentrations croissantes en magnésium. L'influence de la température initiale de l'eau à traiter est brièvement étudiée également.

12. GUERGAZI, S., ACHOUR, S. (1996), Influence de la composante minérale des eaux de surface sur la chloration des composés organiques, 2ème Séminaire National sur l'Hydraulique, 2, 3 et 4 Décembre, Tizi-Ouzou.

Résumé Les eaux de surface contiennent des concentrations très différentes de nombreux composés organiques et minéraux, dissous et en suspension. Leur traitement avant usage s'avéra donc obligatoire. Parmi les étapes de traitement des eaux de surface, la chloration est une étape de traitement de potabilisation dont l'objectif est de produire une eau exempte de tout germe pathogène. Cependant, le chlore est un oxydant puissant qui réagira compétitivement avec les nombreux composés réducteurs contenus dans les eaux de surface. L'objectif de notre étude est d'observer la réactivité du chlore vis-à-vis de quelques composés organiques en tenant compte du temps de contact, du taux de chloration appliqué et du pH de réaction. Enfin, une étude de l'incidence de la minéralisation totale (conductivité) et celle d'éléments minéraux spécifiques (NH4+, Br -) sera présentée.

13. GUERGAZI, S., ACHOUR, S. (1998), Effet des chlorures et des sulfates sur la chloration de la matière organique, 3ème Séminaire National sur l'Hydraulique, 26, 27 et 28 Octobre, Biskra.

Résumé Les traitements de l'eau d'alimentation ont pour objectif d'éliminer la turbidité, la pollution chimique et micro biologique par toute une série de transformations. L'étape la plus importante du traitement, maintenant universellement appliquée est la désinfection, la plupart des autres étapes n'étant que préparatoires à cette option finale. Parmi l'ensemble des oxydants qui peuvent être utilisés pour la désinfection des eaux et assurant une eau exempte de tout germe pathogène, on trouvera le chlore qui représente un oxydant puissant et énergique. L'objectif de notre étude est d'observer la réactivité du chlore vis-à-vis de quelques composés organiques dans l'eau distillée et dans trois eaux de minéralisations différentes en tenant compte du temps de contact, du taux de chlore à appliquer et du pH de la réaction. Une étude est également présentée sur l'effet de la présence des chlorures et des sulfates sur la chloration des composés organiques.

14. SEGHAIRI, N., ACHOUR, S. (1998), Effet de la minéralisation sur l'adsorption des substances humiques sur la bentonite, 3ème Séminaire National sur l'Hydraulique, 26, 27 et 28 Octobre, Biskra.

Résumé Le but de cette étude est d'étudier les capacités d'adsorption de la bentonite qui est une argile produite en Algérie, de déterminer la mise en œuvre la mieux adaptée à la structure chimique et aux teneurs des substances humiques qui représentent la fraction la plus importante des eaux de surface. Nous allons faire apparaître l'effet de la minéralisation totale sur l'adsorption des substances humiques sur la bentonite. Nous avons été amenés à évaluer les différents paramètres relatifs aux isothermes de Freundlich et de Langmuir, ceux décrivant les cinétiques de réaction d'adsorption.

15. YOUCEF, L., ACHOUR, S. (1998), Défluoruration des eaux souterraines. Comparaison entre la coagulation-floculation au sulfate d'aluminium et la précipitation chimique à la chaux, 3ème Séminaire National sur l'Hydraulique, 26, 27 et 28 Octobre, Biskra.

Résumé Dans le sud algérien, selon quelques enquêtes épidémiologiques, un problème de santé connu sous le nom de fluorose (dentaire et/ou squelettique) se pose largement dans la zone orientale. Il découle essentiellement de l'ingestion de quantités excessives de fluor par le biais de l'eau de boisson.

Face à la raréfaction des ressources en eaux alimentaires de bonne qualité, le traitement des eaux fluorées deviendra donc de plus en plus une nécessité. Notre choix s'est porté sur la précipitation chimique à la chaux et la coagulation-floculation au sulfate d'aluminium en raison de leur efficacité et de la simplicité de leur mise en œuvre. Afin d'étudier les deux procédés et de comparer leurs avantages ainsi que leurs inconvénients, nos essais se sont déroulés essentiellement sur des solutions synthétiques d'eaux minéralisées et dopées par du fluorure de sodium à concentrations variables. Pour chaque procédé utilisé, nous avons testé également l'efficacité de l'introduction de divers adjuvants. Enfin, nous avons réalisé une application des deux procédés sur quelques eaux souterraines moyennement chargées en fluor. Les résultats obtenus ont permis de conclure que la défluoruration par précipitation chimique à la chaux est le procédé de choix pour les eaux du Sahara septentrional.

16. GUESBAYA, N., ACHOUR, S. (1998), Influence de la minéralisation totale sur le pourcentage d'élimination des substances humiques par coagulation-floculation au sulfate d'aluminium, 3ème Séminaire National sur l'Hydraulique, 26, 27 et 28 Octobre, Biskra.

Résumé Les substances humiques représentent la fraction la plus importante de la charge organique dissoute dans une eau de surface. L'optimisation du rendement d'élimination des substance humiques par le procédé de coagulation-floculation est conditionné par plusieurs variables expérimentales : le PH, la dose de coagulant, la concentration initiale de la matière organique, la présence de sels minéraux,…

L'objectif principal de cette étude est de préciser l'influence de la minéralisation totale d'une eau sur l'élimination des substances humiques par coagulation-floculation au sulfate d'aluminium. Ainsi, en travaillant sur quatre types d'eaux ayant des caractéristiques physico-chimiques différentes, nous nous sommes intéressé à évaluer les pourcentages d'élimination des substances humiques ainsi que la dose optimale de coagulant correspondant à chaque eau. Par ailleurs, nous avons également tenté de proposer les mécanismes qui pourraient intervenir lors de la coagulation-floculation des eaux minéralisées.

17. GUERGAZI, S., ACHOUR, S. (1998), Chloration des eaux de consommation et toxicité potentielle des organohalogénés, Journée d'étude sur l'environnement, 5 Juin, Biskra.

18. GUERGAZI, S., ACHOUR, S. (1999), Effet de la pollution organique et minérale sur la chloration de quelques types d'eau de surface algériennes, Colloque international d'hydrogéologie, 19 et 20 Octobre, Annaba.

Résumé En Algérie, les ressources hydriques consistent d'une part en eaux de surface et d'autre part en eaux souterraines. Étant donné les besoins grandissants et l'épuisement progressif des réserves souterraines, surtout au nord du pays, les eaux de surface sont de plus en plus utilisées ces dernières années. Toutefois, les données disponibles à l'heure actuelle semblent indiquer une pollution organique de plus en plus importante du fait de l'insuffisance de protection de ces eaux. De même, une minéralisation élevée est observée dans les eaux de surface du sud algérien, avec une prédominance des chlorures et des sulfates.  L'ensemble de ces micro polluants organiques et minéraux nécessitent un traitement poussé pour leur élimination pour que l'eau soit de bonne qualité avant d'être distribuée aux usagers. C'est dans ce contexte, que nous nous sommes intéressés à la chloration de quelques types d'eaux de surface algériennes et l'incidence de la pollution organique et minérale de ces eaux sur la chloration. Nous avons également tenté d'apporter une contribution à la connaissance de la réactivité du chlore vis-à-vis de cette pollution et pour laquelle différents paramètres réactionnels ont été contrôlés tels que le taux de chloration et le temps de contact.

19. YOUCEF, L., ACHOUR, S. (1999), Contribution à l'étude de l'excès en fluor dans quelques eaux souterraines du sud algérien, Colloque International d'Hydrogéologie, 19 et 20 Octobre, Annaba.

Résumé La présence des teneurs en fluor dépassant les normes dans les eaux souterraines du sud algérien et notamment dans la zone orientale du Sahara septentrional, a été signalée depuis plusieurs années. Nous nous proposons, au cours de cette étude, d'apporter une contribution à la compréhension de ce phénomène sur la base de quelques données bibliographiques mais surtout sur la base de résultats de nos propres analyses. Au vu de ces résultats, il s'est avéré que des liens apparaissent entre les fortes teneurs en fluor de ces eaux et certaines structures et ensembles géologiques : il s'agit du complexe terminal et du continental intercalaire. Une association fortes teneurs en fluor – eaux minéralisées et magnésiennes est également souvent signalée. Ces eaux présentent des variations très faibles des taux en fluor qui peuvent atteindre en majorité 3 mg/l dans le cas des eaux destinées à l'AEP. Certaines eaux ne dépassent que légèrement les normes internationales. Cependant, ces eaux constituent la seule source d'approvisionnement en eau potable et le climat chaud et ses oblige les habitants à consommer beaucoup d'eau et donc à élever le taux de fluor absorbé quotidiennement. Il s'y ajoute certainement un apport fluoré par une consommation abondante de certains aliments riches en sels fluorés tels que les dattes et le thé. Ce qui entraîne l'apparition d'intoxication chronique de type endémique connue sous le nom de fluorose. Pour pallier au problème de l'excès en fluor dans les eaux de ces régions, et en tenant compte des caractéristiques de ces eaux, de la situation socio-économique du pays et de la simplicité de déroulement du procédé, il semble que les procédés de défluoruration sophistiqués ou nécessitant un suivi très soigné ont peu de chances d'aboutir. Mais, du fait de la présence de magnésium en grande quantité, une défluoruration par précipitation chimique à la chaux s'est avérée possible. Ce travail a été réalisé sur l'eau de trois forages du sud algérien. L'expérimentation visait à définir les quantités de chaux à mettre en œuvre en fonction de la teneur résiduelle de l'eau en fluor, puis à contrôler la qualité de l'eau traitée afin de mettre en exergue l'opportunité ou non d'utiliser ce procédé pour la défluoruration des eaux algériennes du Sahara septentrional.

20. ACHOUR, S., GUERGAZI, S., GUESBAYA, N., SEGHAIRI, N., YOUCEF, L. (2001), Incidence de la minéralisation sur les traitements de potabilisation des eaux algériennes, Journée Nationale Scientifique et Technique sur l'eau, 22 Mars, Ecole Nationale Polytechnique.

Résumé Les résultats de quelques unes de nos études mettent en exergue une spécificité des problèmes de qualité physico – chimique en fonction de l'origine des ressources hydriques algériennes (souterraines ou superficielles) et de la localisation géographique de cette ressource. L'objectif principal est la recherche des conditions optimales au cours du déroulement de différents procédés physico – chimiques intervenant dans les filières de potabilisation d'eaux naturelles. L'influence de la minéralisation de l'eau, appréhendée par le paramètre " conductivité " ou par la présence d'éléments minéraux spécifiques s'est avérée être un paramètre réactionnel important. Ainsi, au cours de l'application du procédé de chloration à des eaux de surface algériennes, les différences de réactivité relevées ont pu être attribuées d'une part à la variabilité de la nature et de la qualité de la charge organique, et d'autre part aux teneurs relatives en éléments minéraux promoteurs (ammoniac, bromures,…) ou inhibiteurs de la réaction de chloration (chlorures, sulfates). De même, l'efficacité de l'élimination optimale de la matière organique des eaux naturelles par des procédés de floculation et/ou d'adsorption s'est avérée également conditionnée par certains éléments minéraux présents dans ces eaux, notamment ceux constituant la dureté. Dans le cas des eaux souterraines du sud du pays, une particularité supplémentaire est la présence de fluor, souvent en excès dans les nappes les moins profondes et provoquant une toxicité chronique chez la population. L'efficacité des procédés physico – chimiques de défluoruration est également directement liée à leur compatibilité avec les caractéristiques physico – chimiques des eaux souterraines.

21. SEGHAIRI, N., ACHOUR, S. (2001): Effet de l'activation de la bentonite sur l'adsorption de l'aniline, Vèmes Journées de Chimie, 11, 12 et Novembre, Faculté des Sciences, Département de chimie, Université Mentouri, Constantine.

Résumé Cette étude a eu pour but de préciser l'effet de l'activation de la bentonite sur le mode d'élimination de l'aniline par adsorption. Nos essais ont eu pour objectif d'évaluer les différents paramètres (lois d'équilibre, cinétique de la réaction d'adsorption et le pH). Nous allons faire apparaître l'influence de la minéralisation totale sur l'adsorption de l'aniline sur une bentonite activée. Une brève comparaison est également proposée entre les résultats de ces essais et ceux obtenus lors d'études d'adsorption sur une bentonite brute. D'après les résultats obtenus, nous constatons que l'activation améliore nettement le pouvoir adsorbant de cette argile.

22. GUESBAYA, N., ACHOUR, S. (2001) : Influence de la minéralisation totale et des sels minéraux sur la coagulation – floculation des substances humiques, Vèmes Journées de Chimie, 11, 12 et Novembre, Faculté des Sciences, Département de chimie, Université Mentouri, Constantine.

Résumé L'utilisation des eaux de surface devient de plus en plus poussée en raison de l'insuffisance des ressources souterraines à satisfaire les humains. Néanmoins, ces eaux sont très sujettes au phénomène de pollution et deviennent par suite chargées en matières minérales et organiques. Les substances humiques représentent la fraction la plus importante de la charge organique. Leur présence se manifeste par de nombreux problèmes notamment la formation de composés organohalogénés très nuisibles pour la santé humaine. L'optimisation du rendement d'élimination des substances humiques par le procédé de coagulation – floculation est conditionnée par plusieurs variables : le pH, la dose de coagulant, la concentration initiale des substances humiques, la présence de sels minéraux,… L'objectif principal de cette étude est d'observer l'impact de la composition chimique d'une eau sur l'élimination des substances humiques par coagulation – floculation au sulfate d'aluminium. Pour ce faire, nous avons d'abord tenté de préciser globalement l'influence de la minéralisation et ce en travaillant sur des eaux ayant des caractéristiques physico-chimiques différentes. Ensuite, nous avons testé en eau distillée enrichie de substances humiques, l'effet d'ions minéraux spécifiques. Les rendements d'élimination des substances humiques sont nettement améliorés par la présence d'une matrice minérale importante et notamment celle de la dureté calcique ou magnésienne. Différents mécanismes sont alors proposés pour expliquer les différences observées entre les rendements d'élimination des substances humiques.