Qui est en ligne ?

Nous avons un invité et aucun membre en ligne

SNDL

النظام الوطني للتوثيق الإلكتروني

Système National de Documentation en Ligne

Projet PNR

PNR

Titre du projet

Synthèse et caractérisation des couches minces à base de nitrures, d’oxydes et de carbures en vue d’amélioration de leurs propriétés physico-chimiques, mécaniques et optoélectroniques 

Acronyme du projet

Intitulé du thème

Physique des couches Minces

Intitulé de l’axe

Surfaces et Interfaces

Intitulé du domaine

Physique

Mots-clés

Couches minces, nitrures, oxydes, carbures, corrosion, optoélectronique, Acier, Verre, Silicium, Spray, Electrodéposition, DRX, MEB, adhérence, microdureté, Multicouches

Durée estimée du projet

24 mois

Chef du projet

Abdelouahad CHALA

Chercheurs impliqués dans le projet

Hachemi BEN TEMAM

Saâd RAHMANE

Chahinez SIAD

le partenaire socio-économique du projet

 

 

Les objectifs

Plusieurs objectifs sont visés lors de ce projet :

-          L'étude des revêtements à base de nitrures déposés sous vide (procédés PVD) et arriver à une compréhension des mécanismes de dégradation des couches. Les sollicitations auxquelles est soumise une pièce en service sont multiples: d'ordres mécanique et tribologique dans les applications telles que l'emboutissage ou le fraisage, d'ordre thermique à cause de l'échauffement engendré par le frottement outil-pièce et enfin, d'ordre physico-chimique imposé par le milieu d'utilisation. Ces trois principales sources d'endommagement, corrélés à la morphologie du revêtement feront un des objets de l'étude présentée.

-          Dans un second lieu, un autre objectif est d’utiliser des matériaux conducteurs transparents (TCO) nanostructurés et en couche minces avec un rendement élevé. Plusieurs méthodes d’élaboration différentes mais néanmoins complémentaires seront mise en œuvre. Ces dernières comprennent les méthodes sol-gel (dip coating et spray) et les méthodes plasmas notamment la méthode PVD. .

-          En dernier lieu, il est aussi intéressant d’étudier les revêtements composites composés d’une matrice métalliques et des additions de particules solides élaborés par voie électrolytique afin de comparer avec les techniques de dépôt physiques d’une part et de pouvoir obtenir des couches plus au moins épaisses qui répondront à des sollicitations bien particulières. Cette diversité dans les méthodes de dépôts d’une part et les matériaux déposés d’autre part, peut nous donner l’opportunité de mettre à la disposition des scientifiques une base de données très riche dans le domaine des revêtements et des couches minces.