Le professeur Okba Kazar honoré pour ses travaux
Le professeur Mohamed Tayeb LASKRI honoré à l'université de Biskra
Le professeur Okba Kazar honoré par le recteur de l'université d'Eloued
Evènement: Soutenance Doctorat (Dr. Houcine Belouar)
Participation du Prof. Kazar à la Conf. TIC et Langue Arabe
Cérémonie en l'honneur de Prof. Kazar
×

Avertissement

Joomla\CMS\Filesystem\Folder::create: Impossible de créer le répertoirePath: /var/www/html/sites/lab/linfi/cache/mod_bt_contentslider/

Le professeur Okba Kazar honoré pour ses travaux

        

A l’occasion de la cérémonie officielle de l’ouverture de la rentrée universitaire à Biskra, abrité par le pôle universitaire de Chetma, plusieurs enseignants et chercheurs de différents départements et filières ont été honorés pour la qualité et l’impact de leurs productions académiques et l’encadrement de leurs étudiants.

Parmi ces enseignants, professeurs et chercheurs universitaires, le docteur Okba Kazar, responsable du laboratoire de l’Université Mohamed Khider (UMK) de recherche en technologies de la communication en informatique et en intelligence artificielle (IA).

Il a été fortement ovationné par les présents pour l’excellence de ses publications dans des revues internationales spécialisées et son référencement dans le gotha mondial des chercheurs en sciences numériques, informatique et IA, les plus en vue actuellement. «C’est une reconnaissance qui fait plaisir et procure de la satisfaction. Mais l’essentiel réside dans la poursuite de notre travail pour attirer les mathématiciens et les informaticiens les plus performants, poursuivre la formation des étudiants et transformer notre laboratoire qui est doté des moyens et matériels nécessaires en une pépinière de trouvailles et de nouvelles applications numériques et informatiques, Il faudrait également s’investir dans le développement de l’IA qui est le domaine du futur et qui peut être appliquée et utilisée absolument dans tous les domaines de la vie», a-t-il confié en aparté.

Modeste et avenant, le docteur Okba Kazar porte de grandes ambitions pour le laboratoire qu’il dirige avec brio à l’UMK Biskra «dont les potentialités sont immenses», estime-t-il. Le docteur Kazar est l’auteur d’ouvrages consacrés à l’IA, ses applications et ses perspectives. Il a enseigné à l’université de Lyon en France et a reçu plusieurs distinctions d’universités du Moyen-Orient pour ses visioconférences et son implication remarquable dans le développement de l’IA. Il est toujours en contact avec les chercheurs du monde entier spécialisés en informatiques dont ses compatriotes faisant le bonheur des recruteurs, universités et entreprises occidentales tels Belgacem Haba et bien d’autres sommités du secteur de la recherche scientifique en applications numériques et informatiques.

 

FOCUS SUR L’ÉTHIQUE UNIVERSITAIRE

«Vous devez savoir que l’apparition de la Covid-19 en Chine a été détectée dès novembre 2019 par des systèmes informatiques et de modélisation canadiens procédant à la lecture et à la traduction des données reçues en temps réel. Depuis la survenue de cette pandémie mondiale, qui a imposé non seulement l’isolement, mais aussi une forme d’introspection et suscité de nouvelles pistes de recherche, tous les chercheurs se sont rués vers leurs laboratoires et outils de travail pour créer de nouveaux programmes.

Il n’y a jamais eu autant de créations algorithmiques et l’UMK n’est pas en reste», a ajouté notre interlocuteur. Ce dernier, malgré son optimisme naturel, se désole que le monde universitaire soit encore éloigné de celui de l’entrepreneuriat et de l’industrie faute d’un pont solide et ferme pour faire que les softwares et les programmes créés à l’UMK aient des extensions hardwares et en matériels fonctionnels dans les multiples secteurs et domaines où l’IA trouve son expression la plus utile et rentable.

Signe de l’intérêt suscité par les recherches en IA, le recteur de l’UMK, Ahmed Boutarfaia, a tenu aussi à féliciter un groupe de brillants étudiants faisant preuve d’innovation, dont Mohamed Assil Rahmani et Moncef Taouririt, étudiants en informatique, ayant mis au point un système recourant à l’IA de surveillance et de détection des feux de forêt basé sur un réseau de drones et le traitement instantané du flux des images afin de déceler les foyers, les nids et les départs d’incendie.

A noter que cette cérémonie a été une opportunité pour rappeler à travers une communication les termes de la charte de déontologie et d’éthique universitaire à laquelle enseignants, étudiants et personnels sont tenus de se conformer et aussi de mettre en avant les effets négatifs du plagiat désormais facilement décelables dans les thèses et les articles scientifiques grâce à une application sous Androïde permettant également d’accéder à une connaissance des règles devant prévenir et éviter le plagiat avec en sus un guide explicitant les dispositions de l’arrêté ministériel de 2026 relatif à la lutte contre ce phénomène «indécent et des plus néfastes, car il met en jeu la crédibilité et la validité des travaux et des recherches universitaires», a-t-on souligné.

 

 Source

 

 

Prof. Okba KAZAR

 

Directeur du laboratoire LINFI

Qui est en ligne ?

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne

 

 

  

Publications récentes